Déjeuner à l’école Lakanal

On continue notre tour des cantines avec ce déjeuner à l’école maternelle Lakanal, au coeur de Toulouse. Du taboulé industriel, du rôti de boeuf nervuré de gras mais … du gratin de courgettes potable et des fraises goûteuses : hum, on se régale rien qu’en  lisant ce récit.

Tout d’abord, bravo aux mamans qui se relaient pour aller déjeuner à la cantine, prendre des notes et des photos, rédiger ensuite les comptes rendus. C’est du boulot ! Mais pour notre collectif Cantines Toulouse, et pour tous les parents qui veulent s’informer sur ce que leurs enfants ingurgitent jour après jour à l’école, c’est un matériau précieux.

lakanal_moussaka
Vite, à table !

Cela permet de diversifier les points de vue, de tester de nombreuses combinaisons de menus, d’identifier les plats ou les produits qui posent problème de façon récurrente (c’est le cas du pain, de la viande de boeuf et de veau, du fromage sous plastique et des omelettes). Autant d’éléments qui pourront alimenter la réflexion qui va démarrer, nous l’espérons de façon fructueuse, avec notre groupe de travail parents / mairie qui va se réunir pour la première fois le vendredi 1er juillet au Capitole.

En attendant, je vous laisse apprécier le récit des mamans de l’école maternelle Lakanal.


COMPTE RENDU

Soucieuses de la qualité de la nourriture donnée à nos enfants, nous avons pu passer de l’autre côté de la barrière et déjeuner à la cantine de la maternelle Lakanal à Toulouse. La Mairie a d’ailleurs été très réactive à notre demande et nous avons pu opter pour le jour et donc le menu qui nous convenait…. Nous sommes donc deux mamans à goûter le jeudi 9 juin au service de 12h30 :

Au menu ce jour-là :
– Taboulé
– Gratin de courgettes  à la tomate
– Rôti de bœuf froid ou pané de blé courgettes / épinards (pour le menu sans viande)
– Fromage (Gouda).
– Fraises

Notre venue a été préparée et nous étions comptées dans les portions. Nos repas nous seront facturés. M. Rouquier, le responsable de tous les agents (agents techniques + ATSEM sauf direction du CLAE) était présent pour répondre à toutes les questions que nous nous posions, et nous le remercions.

La cantine, comme celles de toutes les écoles de Toulouse, est approvisionnée par la cuisine centrale qui travaille en liaison froide. Nos repas du 9 juin avaient donc été préparés le 7 juin et étaient consommables jusqu’au 10.

lakanal_taboule
L’entrée … industrielle

Le taboulé : mis à disposition au milieu de la table, il a le goût immédiatement reconnaissable du taboulé industriel Bonduelle ! Pas mauvais en soi mais sans doute assez cher à l’achat alors que si facile à faire frais ! Passons… La quantité est suffisante, certains enfants aiment, d’autres moins. Il y a 5 grosses barquettes. Une barquette complète non ouverte sera jetée à la poubelle.

Le gratin de courgettes : à notre grande surprise, il était bon, avec une sauce tomate bien assaisonnée et sans acidité, des courgettes croquantes et goûteuses, alors que très honnêtement nous nous attendions à des légumes fades et mous. La directrice du CLAE nous a dit avoir noté une nette amélioration concernant les légumes depuis quelque temps. Est-ce là la patte du chef étoilé officiant désormais à la cuisine centrale ? ! Certains enfants mangent toute leur assiette, d’autres pas. Mais très peu réclament un deuxième tour, ce qui n’a rien d’étonnant face à ce genre de plat. Les nombreux restes seront jetés et c’est dommage car la qualité est au rendez-vous !

lakanal_moussaka_2
Le gratin de courgettes : une bonne surprise

Les 20 barquettes plastiques operculées contiennent 7 parts de gratin. Les plats doivent être chauffés au four 40 minutes. 2 barquettes n’ont pas été ouvertes, 2 autres pas entamées et 3 sont à moitié vidées.

 Le rôti de boeuf : en revanche, gros bémol sur la viande. Le rôti de bœuf prédécoupé était nervuré de gras et filandreux, très difficile à couper pour des petits de maternelle et pour finir vraiment pas bon, alors même que les tranches sont fines. Les enfants n’ont pas aimé la viande qui n’a pas eu le droit à une seconde chance. De notre côté, face à une qualité médiocre, nous n’avons pas pu la finir.
Les 14 barquettes plastiques operculées contiennent 10 parts. Il reste 3 barquettes quasi pleines.

lakana_roti_barquette_2
De la viande de boeuf nerveuse et filandreuse : la copie est à revoir

Le pané blé fromage / épinards : nous avons pu goûter ce pané prévu au menu sans viande et là encore une bonne surprise. Les  précédents commentaires sur ce plat ont dû être entendus car cette galette était bonne, pas filandreuse et clairement, un effort de présentation a été fait (graines de courges sur le dessus). Il n’en restait que 2 pour 13 enfants prévus au menu sans viande.

lakanal_galettes_vegetales
Le pané de blé fromage / épinards : apprécié par tous. Il n’en reste que 2.

Fromage…. du gouda sous vide : un fromage industriel, insipide et très froid qui n’a pas un grand intérêt. D’ailleurs il en restait une vingtaine de portions ! Le slogan de la marque nous a fait sourire et nous préférons rester sur notre idée de ce qu’est un bon fromage !

lakanal_gouda
« Se faire une autre idée du fromage » : on aimerait bien !!

Les fraises : RAS sur le dessert. Les fraises étaient charnues, en bon état et goûteuses. Les enfants ont apprécié leur dessert. Beaucoup en ont redemandé et ont été resservis, certains plusieurs fois.

lakanal_fraises_2
Mention bien pour les fraises : les enfants ont aimé et en ont redemandé.

Pain bio : certes, mais pas de bonne qualité ! Incompréhension totale face à un pain insipide mou et vraiment pas bon. Un bon pain croustillant, même non bio, serait dix fois plus apprécié !

Au final une impression générale améliorée par la qualité des légumes servis. En revanche, gros point noir pour la viande…A tester à nouveau !!

Un gaspillage effarant

Enfin, nous avons été effarées par le gaspillage. La quantité ce jour là était très importante sachant que les enfants se sont resservis. Une boîte complète, non ouverte, de taboulé jetée à la poubelle. Plusieurs gratins de courgettes ont également fini à la poubelle. Une vingtaine de portions de fromage (sur 126) et le tiers d’un grand saladier de fraises ont connu le même sort.

La réponse est à chaque fois la même : c’est une question d’hygiène, doublée d’une question de responsabilité. On ne peut pas redistribuer des aliments dont on a rompu la chaîne du froid.

Concernant le document que la cuisine laisse à disposition du personnel technique pour noter ses impressions, nous soutenons qu’il n’est absolument pas adapté. Il nécessite en effet de rédiger ses observations, ce qui est chronophage pour le personnel. Nous suggérons un QCM clair sur la qualité et les quantités.

A noter qu’il est strictement interdit aux agents de service et aux animateurs CLAE de récupérer ces denrées emballées pour eux-mêmes ou pour le goûter des enfants. Seuls le pain, les fruits et les biscuits en sachet peuvent être resservis au goûter.

Enfin, un grand merci au personnel technique et au CLAE pour leur accueil chaleureux et pour le travail qu’ils fournissent afin d’assurer au mieux le déjeuner de nos enfants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s