Elles ont testé (et approuvé ?) la cantine

Le 22 janvier dernier, 3 représentantes des parents d’élèves de l’Ecole Michelet à Toulouse ont mangé avec les enfants à la cantine. Analyse et ressenti : leur témoignage nous donne des informations sur le contenu des assiettes mais aussi sur l’environnement de la cantine. Intéressant à l’heure où l’on peut constater que des efforts sont à faire dans un certain nombre d’écoles concernant le cadre de vie des enfants et des adultes qui les encadrent.

Rappelons en préambule que les repas sont fournis par la Cuisine Centrale de Toulouse qui prépare 33 000 repas par jour pour différentes écoles maternelles, élémentaires, foyers sociaux, etc. Lorsque la Cuisine Centrale a été créée, en 1993, elle était prévue pour 23 000 repas par jour.

Le déjeuner des mamans de l’école Michelet s’est déroulé en présence de M.Rouquié, Responsable de Vie Scolaire, en charge du personnel des écoles du centre Ville.

Vous trouverez ci-dessous leur compte-rendu, un grand merci à elles !


  • Au menu de ce vendredi 22 janvier 2016 :
    Salade d’endives
    Omelette
    Julienne de légumes
    Brie
    Tarte aux pommes
  • Appréciations sur le goût des aliments et des plats

A noter : aucun des parents d’élèves n’a terminé les plats servis.
·       Le pain est sec et sans saveur.
·       La salade d’endives est le meilleur plat du menu, mais la quantité est trop petite.
·       L’omelette est sèche et caoutchouteuse, sans aucune saveur.
·      La julienne de légumes, cuite à l’eau, n’a aucun assaisonnement, elle est insipide. Le plat manque totalement de préparation et d’assaisonnement. Nous avons fait la remarque que lorsque les épinards ou les courgettes étaient en béchamel, les enfants les mangeaient !
·      Le brie a un goût vraiment désagréable.
·       La tarte aux pommes est au préalable surgelée, donc il y a de l’eau au milieu des pommes et la pâte n’est pas assez cuite.

ecole_michelet (1)
A gauche, portions adulte. A droite, portions enfant.

·       Température des plats servis : les repas sont livrés tous les jours à l’école à 07h30. Il y a 3 fours avec des déclenchements programmés et donc différés, afin que les plats soient servis chauds. Si trop de barquettes sont ouvertes à la fois, les dernières servies auront refroidies et ne seront pas suffisamment chaude. Les plats servis étaient chauds.
·       Présentation des plats : les enfants nous ont fait remarquer que la présentation des plats était d’ordinaire moins soignée.
·       Taille des portions : la seule distinction faite entre les portions est celle entre la maternelle et le primaire. La taille des portions est strictement la même entre un CP et un CM2 alors que les besoins ne sont pas du tout les mêmes à 6 ans et à 10 ans. La différence est entre celle d’un adulte et d’un enfant, mais uniquement sur le plat principal, car l’entrée, le pain, le fromage et le dessert ne sont pas modulables.
·       Quantité de nourriture jetée à la fin du service : sans le moindre doute, la nourriture jetée l’est uniquement parce que les enfants n’ont pas aimé les plats. Par exemple, environ 8 enfants sur 10 n’ont pas touché à la julienne de légumes, qui devrait être rayée des menus.

  • Le réfectoire

La salle du réfectoire n’est pas vraiment adaptée :

·       Le sol est en carrelage à l’endroit où les enfants amènent leurs plateaux une fois le repas achevé, donc très glissant quand il est mouillé. Or si le personnel technique porte des chaussures de sécurité, ce n’est pas le cas des enfants. Le responsable nous a signifié que cela faisait parti des prochains travaux déjà planifiés, mais que cela n’avait pas pu avoir lieu plus tôt pour des raisons de budget.
·       Il y a un problème d’aération de la salle et de l’espace réservé à la vaisselle : pour assurer l’aération les deux portes donnant sur la cour restent ouvertes ainsi qu’une fenêtre en face. Il y a par conséquent des courants d’air dans la cantine et il y fait froid.
·       Condition d’accès à la cantine : les enfants font la queue dehors quelle que soit la météo. Comme il n’y a pas de préau, c’est problématique en cas de pluie ou de soleil très fort. Le temps d’attente à 11h30 ce jour était de 25 minutes.

  • Quelques questions que nous nous sommes posées ou que nous avons posées aux enfants :

·       Les enfants peuvent-ils se resservir s’ils ont encore faim? Seuls les enfants mangeant au dernier service peuvent éventuellement se resservir du plat principal. En effet, le dessert et le fromage sont des parts pré-calculées pour lesquelles il n’y a pas de portion supplémentaire, sauf si les enfants ne mangent pas et donnent à leurs amis.
·       Est-ce qu’on leur demande de goûter les plats ? Les animateurs demandent effectivement aux enfants de goûter les plats.
·       Est-ce qu’ils boivent de l’eau ? Des cruches sont à disposition des enfants et elles sont régulièrement remplies par les animateurs. Mais nous avons constaté que peu d’enfants boivent même si les animateurs incitent les enfants à boire.
·        Est-ce que les enfants ont encore faim en sortant de table? Les parents qui ont mangé avec les enfants n’étaient pas rassasiés à la fin du repas.  Les enfants ont indiqué aux parents avoir faim régulièrement.
·       Est-ce qu’il y a beaucoup de bruit comme l’ont observé les parents qui sont allés manger au collège Michelet ? Oui, la salle est bruyante. Il y a 6 tables de 18 enfants qui mangent en même temps, plus les machines à laver qui tournent durant tout le service.
·       Selon des témoignages des enfants du réfectoire, tous en classe de CM2, sur les repas en général … ils n’aiment pas du tout : le poisson en cubes, l’omelette qui n’a pas de goût, les frites qui sont trop sèches, la viande souvent froide et trop dure à couper. En revanche, la soupe semble faire l’unanimité.

 

 

Publicités

7 réflexions sur “Elles ont testé (et approuvé ?) la cantine

  1. A vous entendre, rien n est bon a la cantine, alors pourquoi vous ne recuperez pas vos enfants pour les regaler des delicieux plats gouteux que vous devez leur concocter… personnellement mes enfanrs meme s ils n aiment pas toujours apprecie dans l ensemble les repas et cela reste l.option la plus pratique quand les parents travaillent

    J'aime

    1. Bonjour Sandrine. Je suis ravie que vos enfants soient satisfaits de ce qu’ils mangent à la cantine. C’est très bien, et chacun peut avoir son avis et son ressenti. Cependant, dire que nous n’avons qu’à récupérer nos enfants si nous ne sommes pas contents est un argument facile lorsque, comme vous, nous travaillons.
      Ne croyez pas que les parents délégués de 13 écoles toulousaines, à ce jour, se mobilisent pour le plaisir d’embêter le monde. Ce blog, comme les différentes autres initiatives menées, existe pour essayer d’améliorer les choses. Cela prend du temps et de l’énergie à tous. Le système de la cuisine centrale est sur bien des plans insatisfaisant. Nous sommes les premiers à souhaiter dépasser le stade de la critique, où nous sommes aujourd’hui, pour amorcer un vrai dialogue avec la mairie. Pour l’instant, cela nous est refusé. Mais nous ne désespérons pas de progresser et d’aller vers un travail constructif et positif entre les parents et les représentants de la Ville. Cordialement. Christine

      J'aime

  2. Beaucoup de choses semblent à améliorer effectivement dans les cantines. Je fais partie des parents d’élèves de l’école de guilhermy, nous avons aussi participé à un repas, personnellement en maternelle mais d’autres ont goûté un repas en elementaire. Nous avons mangé : carottes râpées (étonnamment très bonnes, comme si elles venaient d’être râpées manuellement), frites (pas extraordinaires mais pas mauvaises quand même), rôti de porc (affreux, immangeable, rouge, les enfants ont mangé mais nous n’avons pas pu, et pourtant je ne suis vraiment pas difficile !), steak de soja à la tomate pour le repas sans viande (pas mauvais), salade d’ananas au sirop (comme les boîtes quoi…), fromage frais en barquettes individuelles (pas mauvais mais insipide, les enfants adorent malgré tout). Les mamans qui ont goûté en elementaire pourront peut être vous faire un retour. Ce qui revient le plus cest que les plats ne sont pas assaisonnés, donc très fades, vraiment il y a un effort à faire de ce côté là, tout est fade, les légumes, la viande, le fromage… L’entrée et les desserts plaisent pas mal. Les enfants de maternelle mangent bien dans l’ensemble, l’équipe présente pendant le repas n’a pas besoin de les forcer, ils insistent pour qu’ils goûtent et généralement les enfants mangent ensuite. Par contre en elementaire les goûts se sont un peu plus affirmés et il est plus difficile de les faire manger.
    Ravie d’avoir pu partager cette expérience avec vous, nous avons partagé la votre sur notre page Facebook afin de mettre au courant les autres parents. À bientôt

    Aimé par 1 personne

    1. Votre témoignage, à la fois précis et tout en nuances, est très intéressant : merci de l’avoir partagé sur ce blog. Il montre qu’au-delà de l’aspect subjectif du goût, propre à chacun, des efforts importants sont à faire sur le soin apporté aux repas, et le choix des produits dont la qualité compte pour beaucoup dans la saveur finale. A très bientôt ! Christine

      J'aime

  3. Pour ma part je suis second de cuisine dans un collège dans le Gard nous ne dépendons pas des cuisines centrales, le conseil général les a faite fermer pour passer en autogérer, nous élaborons nous-mêmes chaque jour des entrees à partir de légumes frais et/ou bio sauf en cas de problèmes nous avons toujours quelques boitages de dépannage au cas où nous aurions un souci (pas de livraison, grève etc).
    De même pour les plats chauds sont cuisinés sur place ( sauter de boeuf, gratin etc.) nous utilisons des produits frais viandes de sous vide, cuise de poulet fraiche etc., mais aussi des produits surgelés bien évidemment, poiler de légumes, carotte rondelle, nous ne pouvons pas éplucher plus de 90 kg de carottes et les tranchées à chaque fois même si nous avons du matériel pour nous aider !
    Nos menus sont au préalable cree 3 semaines avant puis sont envoyés à la diététicienne du conseil général qui les valide ou non, les menus doivent respecter le plan alimentaire.
    Je mange tous les jours à la cantine de mon collège et je peux voit dire qu’on y mange très bien, et avoir une entree, un plat chaud un fruit et un yaourt ou fromage plus une boule de pain pour seulement 3,40€ et équilibré, je ne suis pas sûr que vous trouver mieux.
    Le problème avec les cuisines centrales et quel gere plusieurs établissements scolaires ou non, c’est le conseil général de votre département qui doit la gere pour les milieux scolaires du moins.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ce témoignage « de l’intérieur » : ce que vous dites montre qu’un autre système que la cuisine centrale est possible, et bénéfique pour tous les usagers de la cantine. Il y a hélas une organisation en France qui fait que les écoles du primaire (maternelles et élémentaires) mais aussi les maisons de retraite d’ailleurs sont approvisionnées par la commune (et sa cuisine centrale), les conseils généraux eux s’occupent des collèges … Quant au prix ! A Toulouse, dans les écoles du primaire, nous sommes à 8,60€ / repas ! Cordialement, Christine.

      J'aime

  4. Merci pour votre implication. C’est par manque de temps que je ne peux pas m’investir dans l’école de mon fils et sa cantine aux sept deniers. Mais le constat serait le même. Tant sur le contenu de l’assiette que sur les locaux qui sont saturés et extrêmement bruyants.

    Respectons nos enfants en les alimentant décemment.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s