Toulouse passe à la télé et les cantines au tamis

Les cantines de Toulouse au menu sur NRJ 12 ! Le 31 août, cette chaîne de la TNT a diffusé un reportage sur l’alimentation des Français (en général) et sur les cantines (en particulier), avec un zoom sur Toulouse ! Alors voilà, on s’est vus à la TV, mon fiston et moi. On a vu aussi la cuisine centrale de notre ville bien aimée, le chef Stéphane Tournié, … Je vous raconte tout ça.

« Dans les secrets de … «  c’est le nom d’un nouveau magazine lancé par la chaîne NRJ 12. Chaque semaine, il est consacré à différents sujets de société, dont l’alimentation des Français (reportage de 1h30 diffusé le jeudi 31 août à 21h). Je sais, c’était le 31 août mais je n’ai pas eu le loisir de vous raconter cela plus tôt. Bref …

20170220_213422 2
A la maison : la très sympathique équipe envoyée par NRJ 12 à Toulouse. Ils resteront près de 4 heures avec nous, entre la sortie de l’école et l’heure du coucher pour Marc-Antoine.

Petit flash back …
En février dernier
, j’ai été contactée par une société de production, chargée par NRJ 12 de ce reportage sur la restauration scolaire en France. Notre collectif avait été repéré comme une illustration de l’inquiétude des parents face à l’alimentation de leurs enfants à la cantine. Une journaliste et un caméraman nous ont donc accompagnés un soir, de la sortie de l’école jusqu’à la maison, pour exposer la situation à Toulouse. Une expérience inédite pour mon fils et moi, et un reportage qui cerne bien un problème hélas loin de se cantonner à Toulouse.

Le reportage en replay n’étant plus disponible, vous trouverez ci-dessous un bref résumé en images :

Capture d_écran 2017-09-05 à 14.15.57
Marc-Antoine et moi filmés à la sortie de l’école. « Alors, qu’est-ce que tu as mangé à la cantine. C’était comment ? ». Une question rituelle pour bon nombre de mamans et de papas de plus en plus concernés par l’alimentation de leurs enfants.
Capture d_écran 2017-09-05 à 14.17.05
A la maison maintenant. Le but est de montrer des scènes de la vie quotidienne : en l’occurrence une maman qui tente de concilier les « j’ai faim !! » de son fils, les devoirs à faire, l’heure qui tourne, et le désir de faire un bon repas pour compenser les failles du système de la restauration scolaire.
Capture d_écran 2017-09-05 à 14.19.03
Après le repas, au boulot ! Je me penche sur l’ordinateur où m’attend le blog Qualité Cantines Toulouse, et la boîte email du collectif qualite.cantines.toulouse@gmail.com. Notre collectif représente aujourd’hui 28 écoles.
Capture d_écran 2017-09-05 à 14.20.13
Un nouveau article à rédiger sur le blog. L’équipe TV filmera pendant plusieurs heures chez nous. Au montage, quelques minutes seront retenues. Cet exercice difficile n’a  montré que partiellement, à mon sens, le lien de cause à effet entre les actions menées par les parents réunis au sein du Collectif et les efforts consentis par la Ville de Toulouse.
Capture d_écran 2017-09-05 à 14.20.52
Attention, je sors les preuves devant la caméra ! Merci aux parents qui prennent du temps pour aller déjeuner à la cantine et m’envoyer leurs comptes rendus ainsi que leurs photos.
Capture d_écran 2017-09-05 à 14.21.13
Le reportage se poursuit avec des images tournées dans la cuisine centrale. Aïe aïe … c’est sûrement pour ça que le reportage est déconseillé aux moins de 10 ans ! Il faut entendre le chef étoilé Stéphane Tournié, partenaire temporaire de la cuisine centrale, se demander « pourquoi les parents râlent ». C’est le pompon !
Capture d_écran 2017-09-05 à 14.21.46
Oh que je les connais bien ces barquettes en plastique, dont le contenu refroidi puis réchauffé est destiné à alimenter plus de 30 000 enfants chaque jour à Toulouse, dans les écoles maternelles et élémentaires de la ville.
Capture d_écran 2017-09-05 à 14.22.38
Juliette, la journaliste, suit Martine Susset, déléguée à la restauration scolaire de la Ville de Toulouse. Elle est l’une de nos interlocutrices, lors des réunions de travail instaurées entre le Collectif et la mairie pour améliorer les choses. La prochaine a lieu le 27 septembre 2017.
Capture d_écran 2017-09-05 à 14.23.51
Tout est passé au crible, y compris les coûts et la difficulté de faire de la qualité dans le système actuel. Après avoir retranché les salaires des agents, les frais de gestion, d’entretien et de livraison, il ne reste que 1,90€ à la cuisine centrale pour fabriquer 1 repas.
Publicités

5 réflexions sur “Toulouse passe à la télé et les cantines au tamis

  1. Bonjour
    J’observe que de plus en plus il y a des gâteaux top biscuits en plus du dessert le midi. Je ne suis pas la seule maman à l’avoir observé. Pourquoi cette pratique ? pourquoi ne pas la réserver aux enfants qui n’amènent pas de gouter ? ou remplacer ce sucre par autre chose ?
    merci

    J'aime

    1. Bonjour,
      Merci pour cette question.
      Les enfants, en maternelle comme en élémentaire, ont chaque jour au menu 1 fromage (ou 1 yaourt) et 1 dessert. Pour les desserts, la fréquence de service des gâteaux / biscuits est de 1 fois par semaine, d’après ce que l’on peut constater par exemple sur ce mois de septembre. Les autres jours, c’est fruit ou compote généralement (il y aussi riz au lait ou fruits au sirop).
      A bientôt !
      Christine

      J'aime

  2. Ce qui est étrange, en dehors du coté qualitatif qui est assez effrayant, (plats à peine décongelés…) c’est que les menus sont faits sur une semaine. C’est à dire que s’il y a par exemple des menus avec 3 féculents et d’autres avec aucun, c’est pas grave car ça fait une moyenne sur la semaine! Quand on voit comment les enfants se dépensent, on se demande comment ils tiennent avec 3 haricots verts et un fruit dans le ventre…

    J'aime

    1. Et c’est même pire ! L’équilibre alimentaire n’est pas calculé sur une semaine, mais sur 3 semaines. Il faut savoir aussi que, par exemple, une madeleine ou un biscuit est considéré comme féculent. Lorsque je me suis lancée dans la bataille pour les cantines, cela m’a sidérée. Malheureusement, il faut apparemment faire avec car ce sont les « normes alimentaires » en vigueur sur le plan national en restauration collective.

      J'aime

  3. Nous sommes en 2017 et la restauration scolaire est loin de s’être améliorée à Toulouse, les ATSEM nous raconte que les fruits arrivent bien souvent si congelés qu’ils n’ont pas encore décongelés à midi, à nous parents qui voyons nos enfants se plaindre d’avoir faim à peine sortis de l’école le mercredi à 13H00 il nous est dit qu’en effet les proportions ont diminuées depuis 2015 et que même les adultes présents ne mangent pas à leur faim!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s