On est à la commission des menus

L’école Fabre est enfin réinvitée à la commission des menus qui se tient chaque mois dans les locaux de la cuisine centrale. On entre dans le vif du sujet car il s’agit d’élaborer très concrètement les prochains menus de nos enfants.

Jeudi 12 novembre 2015 : je participe donc à la commission des menus, sur invitation de la cuisine centrale. Dans une vaste salle de réunion, je prend place autour de la table avec les représentants de la cuisine centrale, la diététicienne de la Ville de Toulouse, une maman déléguée de l’école Guilhermy et une ATSEM de l’école Armand Leygue.
Vous trouverez au bas de cet article la liste des participants à cette réunion marathon qui a duré plus de 4 heures.

Objectif : élaborer les menus des écoles élémentaires et maternelles pour les 4 semaines du mois de janvier 2016, soit à peu près 40 menus.

Il nous a été rappelé en préambule que, selon l’arrêté du 30 septembre 2011, l’équilibre des menus est défini sur 20 repas. On nous a remis une grille « jours / type d’aliments » (plats protidiques, crudités, féculents, produits laitiers, …). Les types d’aliments sont représentés par des couleurs. Toutes les couleurs doivent être présents dans une journée.

grille_menus
La grille des différents types d’aliments et leurs codes couleur

Cette grille sert de trame à l’élaboration des menus, des écoles élémentaires puis des écoles maternelles. Les menus sont différents pour les deux.

N’ayant pas de visibilité sur la « carte » de la cuisine centrale, il est difficile pour les parents d’être force de proposition.
Notre rôle a été de poser des questions (quasiment sur chaque plat ou produit proposé), d’attirer l’attention des gens de la cuisine centrale sur le fait que les enfants n’aiment pas tel ou tel plat, de dire « non » à certaines propositions, etc.

Nous avons réussi à faire entrer dans les menus de janvier 2016 un peu plus de féculents simples (pâtes torsadées, coquillettes au beurre, riz blanc, riz basmati), à limiter les cubes de poisson à 1 fois dans le mois, à tempérer les velléités de mettre de la viande en sauce à tout bout de champ.

Au final, l’exercice est très contraint. Cela s’explique selon moi par les règlementations en vigueur, la loi sur les marchés publics, le système de production industriel, des habitudes de travail solidement ancrées, et une réticence à entendre l’avis des parents.
Malgré l’enquête qualité menée en 2015 et le fait que la diététicienne se rende apparemment souvent sur le terrain, il reste beaucoup à faire pour que la cuisine centrale prenne en compte l’avis de ses consommateurs (enfants et adultes) et coopère avec les personnels techniques des cantines.

En fin de réunion, nous avons été informées que nos écoles respectives ne pourraient pas participer à la commission des menus du mois suivant.
En effet, la cuisine centrale souhaite inviter des représentants des écoles qui, ayant fait la demande, n’ont pas encore pu participer à la commission des menus. Le principe peut s’entendre mais il est dommage qu’une continuité ne puisse s’opérer dans la transmission des informations d’une commission à une autre, autant pour les parents que pour la cuisine centrale.

 > Participants à la commission des menus du jeudi 12 novembre 2015 :
– Sandra Lestrade, directrice de la cuisine centrale
– M.Dassonville, responsable de production
– Anne Limbertie, responsable qualité
– Alix Lorton, diététicienne
– Nathalie Gilbert et Christine Chabanette, parents délégués écoles élémentaires Guilhermy et Fabre
– Rosy Courcier, ATSEM école Armand Leygue
Arriveront vers la fin de réunion :
– Martine Susset, déléguée à la restauration scolaire de la Ville de Toulouse
– Marion Lalane de Laubadere, adjointe au maire chargée des affaires scolaires.

Publicités

5 réflexions sur “On est à la commission des menus

    1. Merci à vous, et n’hésitez pas à continuer à faire part de vos réflexions. C’est bien de savoir que d’autres écoles sont concernées. Avez-vous déjà demandé à participer à une commission des menus? Cordialement, Christine.

      J'aime

  1. Blog très éclairant. Bravo pour ce travail très fouillé.
    Je comprends mieux pourquoi mes enfants se plaignent tous les jours.

    La mission de la commission cantine semble en effet très contrainte. Mais surtout la direction de la cuisine centrale, comme la mairie, ne semblent pas très motivées pour changer les choses…

    Il semble que ça fonctionnait beaucoup mieux sous la majorité Cohen. Ne pourrait-on
    s’inspirer de ce qui se faisait à l’époque? Je suppose que le budget n’est plus le même.
    Un courrier récent de la mairie nous a expliqué que seuls 1,9€, sur les 8,65€ que coûte une repas, sont dédiés aux denrées. Le reste étant alloué au transport, aux équipement, aux salaires, etc

    M.Leonard
    Parent élu de l’école Claude Nougaro aux Minimes.

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour ce commentaire. L’inertie est en effet importante du côté de la mairie, c’est du moins ce que je peux percevoir au travers de mes différents contacts avec eux. De mon côté, je vais continuer à demander à assister aux commissions des menus, même si l’on me dit « non », et aussi à demander plus de transparence vis à vis des parents. Par exemple, il est dommage de limiter les fiches fournisseurs à l’application mobile « Qui dit miam » (lancée début novembre 2015 par la Ville) car tout le monde n’a pas le smartphone adapté pour la télécharger.
      A bientôt,
      Cordialement
      Christine Chabanette, Parent délégué de l’école Fabre

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s