A qui le tour ? A la cantine de l’école Dupont !

En avril (oups ! je suis très en retard), 3 parents ont pris le chemin de la cantine de l’école Dupont (quartier Saint-Michel à Toulouse) où leurs enfants sont scolarisés. Alors, elles étaient comment les lasagnes au thon ? Les photos parlent d’elles-mêmes. Beaucoup devaient avoir encore faim en sortant de table !

P1140597
A la fin du repas … on se demande ce que les enfants ont mangé.

Découvrez ci-dessous le compte rendu de ces trois parents d’élèves de l’école Dupont. Un grand merci à eux car c’est en multipliant les témoignages, les avis et les suggestions que la cause des cantines pourra avancer et s’améliorer à Toulouse. Comme vous le verrez, ici sont pointés la mauvaise qualité du plat principal et une quantité de déchets inadmissible. Heureusement que la mairie a entrepris un travail sur la réduction des déchets alimentaires, il y a urgence. 


RECIT
Au menu du lundi 9 avril 2018 :
– Saucisson sec avec du beurre, ou sardines avec du beurre pour ceux qui ont choisi le menu sans viande.
– Raviolis, finalement remplacés par des lasagnes au thon.
– Fromage
– Fruit (orange)
– Baguette bio

Tout d’abord nous tenons à remercier l’ensemble des équipes (CLAE et Mairie) pour leur accueil. Des remerciements également au personnel qui pallie les absences…
A l’école Dupont, une moyenne de 165 repas sont servis par jour en ce mois d’avril. Ce chiffre descend à 65 les mercredis.

032
14 tables à la cantine sont occupées par 6 à 7 enfants, en présence d’un animateur du CLAE. 12 animateurs sont répartis sur les deux services, 5 les mercredis. En principe, 4 agents techniques s’occupent de la plonge et du service.

Nous avons recherché, au moyen des fiches techniques des produits disponibles sur l’application Qui Dit Miam, la composition des aliments au menu de ce jour-là :

  • Rosette : viande de porc, sirop de glucose, E316, E252, lactose, épices et plantes aromatiques.
  • Lasagnes :
    – Sauce : eau 88 %, légumes 33,5 %, thon 15 %, huile colza, amidon modifié, sucre, sel, gomme guar, gomme xanthane.
    – Pâtes fraîches 12 % : semoule blé dur, eau, blanc d’œuf.

Il est à noter que le E252 ( nitrate de potassium) est reconnu cancérigène de niveau 1. A ce propos, vous trouverez des informations notamment sur les sites Internet de Que Choisir et de Ouest France.

Une question s’impose : pourquoi autant d’additifs dans les lasagnes, et si peu de matières premières ?

 

025
15% de thon dans les lasagnes … au thon.

La qualité, le goût et l’équilibre des aliments proposés :

– Entrée : rosette ou sardines. La qualité était correcte, mais un accompagnement aurait été souhaitable (de la salade ou une crudité).
Les sardines étaient trop baignées dans l’huile. Les enfants en ont peu mangé et les sardines ont basculé dans les poubelles. Ce transfert en déchet a engendré beaucoup d’huile sur la table !

024
Beaucoup de sardines ont fini à la poubelle

– Le pain : une qualité médiocre pour un pain bio (équivalent à une baguette industrielle). Si un pain est estampillé bio, il est nécessaire de revoir la qualité.
Beaucoup d’enfants ont mangé le pain avec le beurre, et n’avaient plus faim pour la suite.

– Les lasagnes au thon : un plat en barquette, contenant 15 % de thon … La présentation était moyenne voire repoussante, et le goût passable. La consistance de la sauce est à revoir. Les lasagnes sont de mauvaise qualité et trop cuites.

031.jpg
Bon appétit ! Heureusement, il y a un petit flou artistique.

1 seul enfant a mangé les lasagnes, et le reste a fini … à la poubelle !

– Le fromage : en tranches, il était plutôt de bonne qualité, mais pas au goût des enfants. Sur une table avec la présence de 2 adultes et de 6 enfants, les déchets sont au nombre de 4 tranches.

033
Pour le fromage par exemple, un travail sur le goût serait nécessaire.

– Dessert (fruit) : les oranges ont été lavées, ce qui est important vu la possible présence de pesticides. L’orange a été parfois coupée en 4 par un adulte. Enfin, presque la moitié de la tablée a laissé le fruit de côté.

P1140598
Les enfants prennent les quartiers à pleine bouche, or les pesticides ne sont pas présents qu’en surface.

Conclusion : trop de gaspillage !

  • Beaucoup de déchets du plat principal.
  • Absence de tri sélectif. Tous les déchets sont mélangés : restes de nourriture, épluchures de fruits, barquettes plastiques que les enfants utilisent comme poubelles de table.

Une éducation au goût serait intéressante (par exemple pour les fromages). Concernant le plat, les adultes demandent aux enfants de goûter… mais ceux-ci les connaissent, notamment ceux qui sont servis régulièrement comme les lasagnes au thon !

Et pour terminer, le résultat d’un sondage réalisé auprès des élèves de l’école Dupont par le Clae sur 3 semaines de repas :
– Seulement 2 enfants sur 5 sont satisfaits de leurs repas.
– Plus d’1 enfant sur 4 a faim après le plat principal.
7 enfants sur 10 n’aiment pas leurs entrées ou restent sur leur faim.
Les fromages et desserts semblent le mieux satisfaire les enfants (plus d’1 sur 2).

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s