Repas test à l’école des Ponts-Jumeaux

Tenaces et persévérants, les parents d’élèves de l’école des Ponts-Jumeaux m’ont adressé un nouveau compte rendu de repas à la cantine, le premier côté maternelle, le second côté élémentaire. Il y est question de propreté des couverts, de perturbateurs endocriniens et … de nuggets sans goût déterminable.

Je vous livre ci-après le compte-rendu, en date du 4 février 2019, transmis par Cécile, Isabel, Bertrand et Sophie. Leurs interlocuteurs ce jour-là à la cantine sont : M.Rouquié (responsable de Vie Scolaire), Mme Boyer (chef d’équipe) et Mme Guérin (coordinatrice périscolaire et Mme Pouzet (coordinatrice Léo Lagrange).

1- LE REPAS EN MATERNELLE

Au menu (avec du pain bio) :

  • Mélange de salade tendre
  • Brochette de dinde BBC ou Nuggets végétal
  • Fraidoux
  • Crêpe à la confiture
mise en place
La cantine avant l’arrivée des enfants de la maternelle

Les enfants ont des serviettes en papier, fournies par les parents. Ne serait-il pas plus durable que chacun ait une serviette en tissu qui serait lavée à la maison ?
Nous avons constaté que les verres n’étaient pas tous nickel. Mais ce constat ne touche apparemment pas toutes les tables.
L’ambiance est peu bruyante grâce, notamment, à la présence d’un animateur à chaque table (1 animateur pour encadrer jusqu’à 9 enfants).

 

Repas : le verdict

  • La salade verte : elle baigne dans la vinaigrette et ne rencontre pas un grand succès auprès des enfants.
  • Le pain : il est bon. Selon les tables, il est en libre-service ou bien les enfants demandent le pain à l’animateur. Pas de distribution en début de repas de façon à éviter que les enfants se jettent sur le pain.
  • 1 brochette de dinde ou 2 nuggets végétariens + haricots verts pour tous.
    La brochette de dinde BBC (Bleu Blanc Coeur) avait goût à curry+estragon. Certains parents l’ont trouvée sèche, d’autres pas.
    Les nuggets végétariens, dont on ignore la composition (beaucoup plus de friture que de contenu) sont sans goût déterminable.
  • assiette
    Les haricots verts : ils sont archi-cuits et sans goût
  • Fromage « Fraidoux » en barquette individuelle : c’est un fromage à tartiner de type « Kiri ». Sur une des tables, seuls 3 enfants sur 7 en ont pris. Pourquoi ne pas acheter du fromage et le couper avant le service ? Réponse de M.Rouquié : pas possible, pas de matériel adapté dans la cuisine de l’école.
  • Crêpe et confitures (fraise/groseille ou abricot/pêche « Bonne maman »). Les confitures sont bonnes, en pot individuel. Pourquoi pas un pot de confiture par table au lieu de 10 petits pots ?
    La crêpe, industrielle, est sèche. La confiture aide à faire passer !

Perturbateurs endocriniens : encore une étude !

Après le repas, une discussion ouverte avec les représentants mairie et CLAE nous permettent de noter les points suivants :

  • Le nettoyage des fruits se fait avec un mélange eau/vinaigre
  • Le nombre d’assiettes/verres/couverts est suffisant, évitant la plonge entre les 2 services (1er service de 11h45 à 12h25 pour les petites/moyennes sections ; 2ème service de 12h30 à 13H15 pour les moyennes/grandes sections).
  • Projet barquettes en cellulose : objectif 2020 pour des barquettes en matière recyclable et végétale. Il n’y a pas de bisphénol dans les barquettes en plastique actuelles mais qu’en est-il des autres perturbateurs endocriniens ?

    IMG_20190204_120404
    Objectif 2020 pour passer des barquettes en plastique aux barquettes en matière végétale

Les réunions du collectif Qualité Cantines Toulouse avec la Ville nous ont permis d’apprendre qu’une étude a été commandée à un laboratoire (COFRAC) pour étudier les migrations problématiques des contenants dans les contenus.

Il serait bien que la Mairie de Toulouse accélère le processus, et évite de dépenser des sommes folles pour des études redondantes. Sur les produits toxiques dont on parle ici, certains sont des perturbateurs endocriniens, dont on sait qu’ils sont dangereux pour nos systèmes hormonaux en général et pour ceux des enfants en dessous de 4/5 ans en particulier, il y a urgence à agir en la matière.

2- LE REPAS EN ÉLÉMENTAIRE

Au menu :

  • Salade verte
  • Poulet rôti ou filet de poisson blanc/citron
  • Purée de céleri
  • Comté
  • Crêpe à la confiture
IMG_20190204_124728
Afin de savoir qui prend un menu avec ou sans viande, les enfants mettent sur leur plateau une étiquette colorée. Ceci permet aux agents de savoir quel plat servir.

Sur les menus affichés, seul le poisson était prévu. Une grève est annoncée pour le lendemain et, afin d’éviter de gaspiller le poulet, celui-ci a été servi le lundi au lieu du mardi. Les repas sont préparés plusieurs jours à l’avance à la cuisine centrale et sont livrés dans les écoles plusieurs jours après fabrication.

Service en mode self : pas pour tous

La cantine de l’école élémentaire des Ponts-Jumeaux est organisée en service-plateau. Les enfants ne sont pas servis à table comme en maternelle. Ils font glisser leurs plateaux sur des tables pour se servir façon self et vont ensuite s’assoir pour manger.

Toutes les écoles neuves sont maintenant construites avec des cantines en mode self. Il n’est à ce jour pas prévu de travaux pour passer la cantine des Ponts-Jumeaux en vrai self (avec système de maintien au chaud/frais des aliments). Inconvénient : il est difficile pour les agents d’assurer un service fluide sans que les plats ne refroidissent.

La propreté : des efforts, et des questions

Un récent sondage effectué auprès des enfants fait apparaître une insatisfaction des enfants sur :

  • Le calme pendant les repas
  • Le goût des plats
  • La propreté
  • L’attente

Concernant la propreté, nous comprenons qu’un gros nettoyage des plateaux et des verres a été fait avant notre venue. Des plateaux gagnés par du moisi ont été retirés et vont être remplacés par des neuf à commander. Les verres ont été lavés 4 fois !

Ces efforts sont appréciables. Il est cependant difficile à comprendre pourquoi il est nécessaire de laver 4 fois des verres pour qu’ils soient propres !
Le nombre d’enfants mangeant à la cantine élémentaire augmente chaque année (189 en 2018, 210 en 2019). Ne faudrait-il pas adapter le matériel de lavage en conséquence ?

Une démarche de réduction des déchets

Les enfants doivent goûter à tout. Ils demandent l’autorisation à un animateur avant de passer au dessert. Les morceaux de fromage et les pots de confitures non entamés sont mis de côté et pourront être servis à ceux qui le souhaitent en fin de service.

Les pots de confitures seront nettoyés et récupérés par les équipes du CLAE qui les réutiliseront pour leurs activités. Les CLAE et l’école sont inscrits dans une démarche de réduction des déchets. Le label « éco-école » a été obtenu l’an dernier.

IMG_20190204_113106
Un exemple d’une des actions mises en place : récupération des sachets de compotes des goûters des enfants pour recyclage.

Appréciations sur le repas

Nous avons apprécié le repas globalement en tant qu’adulte. La salade, le poulet et la purée sont bons. Le poisson est un peu caoutchouteux et fade. Les enfants ont à leur disposition des tranches de citron pour relever le goût.

IMG_20190204_120519
En fin de service, problème : il manque des parts de poisson. Un souci lors de la commande ou de la livraison ? On nous assure que c’est la première fois que ça arrive. Les enfants n’ayant pas de poisson complèteront leur repas ce jour-là avec des crêpes et du pain.

Pénurie de vaisselle

Le fromage dont le conditionnement a été changé depuis l’an dernier est vraiment meilleur que les anciennes portions individuelles servies sous plastique.
Les crêpes à la confiture sont appréciées de tous mais … autre problème, hélas récurrent : il manque de la vaisselle pour la fin du service. Certains enfants verront donc leur crêpe et leur fromage servi à même le plateau.

IMG_20190204_125204
Crêpe et fromage posés à même le plateau, par manque de vaisselle.

On nous assure que de la vaisselle va être commandée. Un refrain déjà entendu lors de notre précédent repas. Un stock suffisant devrait être mis en place afin de faire face aux casses et augmentation d’effectifs.

Chez les enfants, il y a de tout. Certains gaspillent beaucoup, d’autres n’en laissent pas une miette ! L’un d’entre eux nous fait part d’une suggestion : il devrait y avoir plus de féculents le mercredi midi car beaucoup d’enfants font du sport l’après-midi.

A noter que tous les parents d’élèves délégués peuvent visiter la cuisine centrale de Toulouse comme les parents du Collectif l’ont fait, et participer à une commission d’élaboration des menus. Il suffit d’en faire la demande en envoyant un courriel à cuisines.centrales@mairie-toulouse.fr.

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s